Les obligations pour développer un logiciel de caisse en FileMaker

Comme un développeur n’est pas dans une île déserte, il doit tenir compte d’un certain nombre de contraintes.

On en a souvent parlé : il s’agit le plus souvent de contraintes que nous imposent nos « clients » :
méthode de travail, exigences, besoins, etc.

Mais cela n’est pas suffisant…

Dès qu’il s’agit d’argent, on est en terrain miné.

En France, il est déconseillé pour des questions de contrôles de développer une comptabilité avec FileMaker pour peu que celle-ci soit complexe…

Mais en plus, en France, depuis le 1er janvier 2018, il est demandé aux logiciels de caisse d’être certifiés.
Ce pour éviter la fraude fiscale…

Voici donc dans la page suivante des informations complémentaires, à prendre en compte dans vos futurs projets de développements s’ils concernent ce domaine d’activité…

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A12301

 

Marie-Charlotte Potton

Tags:

Merci de laisser un commentaire (déjà 3 commentaires )


  1. Bertrand
    3 mois ago

    On notera encore une fois de plus que le 9 janvier le ministère précise ce qui est obligatoire de faire dès le 1er janvier.
    J’ai passé environ 4 mois en tiers temps pour modifier un logiciel de restauration pour le rendre compatible aux dispositions réglementaires.
    Dommage que FM ne dispose pas de fonctions de cryptage RSA1024 ou 2048 pour le calcul des clefs de chaînage des enregistrements, obligé d’utiliser des plug ins.
    Ce n’est pas une tâche insurmontable sachant qu’il ne s’agit que de supprimer toute possibilité de supprimer une information ou de la modifier une fois que la vente a été conclue. En ajoutant des tables complémentaires sur les notes, les factures, les états journaliers, mensuels, trimestriels et de l’exercice, on arrive à ses fins.
    Je suis en train de modifier un CRM conçu par moi-même pour répondre aussi aux règles 2018.
    La DGI a indiqué aussi que les sanctions réelles ne commenceront que dès le 1 er avril, mais faire preuve de bonne volonté arrange quand même les relations avec le Fisc.
    L’enjeu est de récupérer auprès des artisans/commerçants qui ont la réputation de frauder environ 14/20 Milliards d’euros.

    • Merci beaucoup @Bertrand pour ce témoignage… Ceux parmi nos lecteurs qui ne sauront pas comment s’y prendre pour modifier leur logiciel pour le rendre conforme à cette nouvelle obligation pourront te demander conseil 😉


  2. Bertrand
    2 mois ago

    Je suis un peu disponible pour vous donner des renseignements si besoin. Mais il est déjà tard pour penser à la certification de son logiciel.

Espace membre





FileMaker 16
en vidéo

FM16

Visualisez ou téléchargez notre vidéo de présentation des nouveautés ainsi que notre guide PDF et notre fiche technique.