Formation FMConf – Poitiers 2019 – 16 octobre

Premier jour à la 15ème conférence francophone des développeurs FileMaker, occasion d’être encore un peu nostalgique… Après l’annonce par l’éditeur de reprendre son nom d’origine, Claris, nom qu’il portait lorsque j’ai débuté dans le monde de FileMaker en 1997, me voici de retour sur les lieux de ma première FMconf, au printemps 2006 : Poitiers !

Cette première journée va être consacrée à travailler l’expérience utilisateur et à se constituer une boîte à outils pour aborder le développement en mode “orienté utilisateur”.
La formation est assurée par Sophie Delafosse, spécialiste de l’ergonomie et responsable du contrôle qualité chez Lesterius. Elle est accompagnée par David Julot, développeur et formateur chez Lesterius également.
À travers quelques définitions et exemples, nous avançons dans la compréhension de ce que signifie cette expression un peu barbare d’”expérience utilisateur” et rapidement, nous entrons dans le vif du sujet avec la présentation des différentes étapes à respecter pour assurer à ses utilisateurs la meilleure expérience possible dans l’utilisation de son application.

Pour servir d’illustration et de fil rouge à la journée, David a développé un fichier de gestion commerciale (devis, facture) très simple mais bourré d’erreur, tant ergonomique que fonctionnel. Grâce à celui-ci, nous allons pouvoir mettre en pratique directement les notions abordées dans la partie théorique.
Nous avons ainsi découvert différentes méthodes d’évaluation de l’expérience utilisateur et nous en avons directement testé une (audit d’expert) sur l’application “fil rouge”. Dans cet exemple, le plus difficile est de ne pas s’éparpiller… Quand rien ne va dans l’application, la tentation est grande de relever les manches et de se mettre immédiatement à corriger les erreurs dans l’ordre où elles vous sautent au visage. Or, si on ne prends pas le temps de hiérarchiser les anomalies, on peut parfaitement passer énormément de temps sur des choses totalement secondaires en laissant de côté des choses primordiales (comme des trous de sécurité béants, par exemple).
Nous avons ensuite successivement traité des étapes du recueil des retours des utilisateurs, de structuration de l’information et de conception (maquettage). À chacune de ces étapes nous ont été donné une ou plusieurs méthodes, avec les intérêts et limites de chacune.

Pour ce qui est de l’étape de structuration, nous nous sommes répartis en sous-groupe d’une quinzaine de personnes pour tester la méthode du “tri par carte”, appliquée au site web de FileMaker (filemaker.fr). Les résultats ont mis en évidence des différences parfois importantes entre les groupes, permettant à notre formatrice de bien insister sur la nécessité d’interroger plusieurs utilisateurs différents au sein d’un même profil dans la phase de recueil.
La formation s’est terminée par l’étape de conception que nous avons dû illustrer individuellement en concevant quelques maquettes “papier” significative pour l’application “fil rouge” et la réalisation d’un thème adapté dans FileMaker.

Cette formation était beaucoup moins “technique” que celles des deux dernières années ; cependant, je dois bien dire qu’elle m’a permis de renforcer certaines convictions, de m’interroger sur certains automatismes (soit en place et à retravailler, soit justement à mettre en place !) et de découvrir des méthodes de travail que je ne connaissais pas ou que je n’aurais pas appliquer à la question de l’expérience utilisateur.

Magalie Jeune

Merci de laisser un commentaire (Pas de commentaire )

You must be logged in to post a comment.

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant, soyez le premier ;-)